La 4e Ă©dition de la Semaine des Énergies et Énergies Renouvelables d’Afrique (SEERA), initialement prĂ©vue du 02 au 04 avril 2020 Ă  Ouagadougou, est reportĂ©e Ă  une date ultĂ©rieure.

La Semaine des Énergies et Énergies Renouvelables d’Afrique (SEERA)

Contexte et Justification

Au Burkina Faso, les taux d’électrification au niveau national, urbain et rural se situaient en fin dĂ©cembre 2017, respectivement Ă  20,62%, 65,84% et 3,24% et le taux de couverture Ă©lectrique national Ă  35,58%. La part des Ă©nergies renouvelables dans la production nationale d’électricitĂ© ne reprĂ©sentait que 12,53%.

En effet, le Burkina Faso compte environ 8 600 localitĂ©s rĂ©parties Ă  travers les treize (13) rĂ©gions du pays dont seulement 1347 Ă©taient Ă©lectrifiĂ©es ou en cours d’électrification au 31 dĂ©cembre 2017. Neuf (09) rĂ©gions sur les treize ont moins de 10% de leur localitĂ© Ă©lectrifiĂ©e.

En plus des mĂ©nages, toutes les entreprises du Burkina Faso n’ont pas accĂšs au rĂ©seau Ă©lectrique national. En 2015, seulement 6% des 1,6 millions des micros et petites entreprises (MPE) que compte le pays avaient accĂšs Ă  l’électricitĂ©. Le taux d’accĂšs Ă  l’électricitĂ© des micros et petites entreprises est de 10,5% en milieu urbain et de 1,9% en milieu rural[1].

Face Ă  cette situation, le Gouvernement a pris la ferme rĂ©solution de donner une nouvelle orientation Ă  la politique Ă©nergĂ©tique nationale avec une option claire d’une transition Ă©nergĂ©tique vers les Ă©nergies renouvelables et la promotion de l’efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique conformĂ©ment aux engagements pris par Son Excellence, Monsieur le PrĂ©sident du Faso. C’est du reste un des objectifs inscrits dans le Plan National de DĂ©veloppement Economique et Social (PNDES) du Burkina Faso (2016-2020) qui prĂ©voit, en son axe stratĂ©gique 2, l’accĂšs aux services Ă©nergĂ©tiques de qualitĂ© et la promotion de l’efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique.

A cet effet, un Plan d’actions prioritaire (PAP) 2019-2021 de la stratĂ©gie dans le domaine de l’énergie 2019-2023 qui sert de rĂ©fĂ©rentiel de base dans le domaine de l’énergie au Burkina Faso a Ă©tĂ© adoptĂ©.

La vision du PAP se dĂ©finit comme suit : « A l’horizon 2022, le secteur de l’énergie du Burkina, s’appuyant sur les ressources endogĂšnes et la coopĂ©ration rĂ©gionale, assure un accĂšs durable aux services Ă©nergĂ©tiques modernes et conforte son rĂŽle moteur de dĂ©veloppement durable ».

Les objectifs stratĂ©giques du PAP sont de : (1) rendre l’Ă©nergie Ă©lectrique disponible et accessible Ă  tous ; (2) amĂ©liorer la disponibilitĂ© des hydrocarbures en quantitĂ© et en qualitĂ© et (3) promouvoir l’Ă©conomie d’Ă©nergie. Le PAP ambitionne une valorisation des Ă©nergies renouvelables pour une utilisation en masse dans l’offre d’énergie Ă©lectrique.

Aussi, les dĂ©fis relevĂ©s dans les secteurs de l’énergie sont partagĂ©s dans plusieurs pays africains.  Plus de 60% d’africains n’ont accĂšs Ă  aucune source d’énergie fiable et plus de 620 millions de personnes vivent sans Ă©lectricitĂ©. Dans les zones rurales de l’Afrique subsaharienne, les taux d’électrification ne sont parfois que de 10%. Les entreprises et les foyers qui possĂšdent un raccordement trouvent souvent que l’approvisionnement en Ă©lectricitĂ© est cher et peu fiable. Alors que le dĂ©veloppement Ă©conomique et le fort accroissement de la population nourrissent la demande, au moins 30 pays d’Afrique sont actuellement touchĂ©s rĂ©guliĂšrement par des coupures d’électricitĂ©[2]. En Afrique de l’Ouest, les États membres de la CEDEAO et de l’UEMOA sont confrontĂ©s au coĂ»t croissant de l’énergie, Ă  l’imprĂ©visibilitĂ©, Ă  l’instabilitĂ© de l’offre Ă©nergĂ©tique et Ă  l’augmentation de la demande en services Ă©nergĂ©tiques. Les solutions envisagĂ©es pour surmonter ces difficultĂ©s consistent, entre autres, Ă  renforcer l’interconnexion Ă©lectrique tout en dĂ©veloppant les capacitĂ©s de production Ă©lectrique conventionnelle et Ă  base d’énergies renouvelables, pour les diffĂ©rents services Ă©nergĂ©tiques et Ă  promouvoir l’efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique.

C’est dans ce sens que la Semaine des Energies et Energies renouvelables d’Afrique (SEERA) a Ă©tĂ© instituĂ©e par le MinistĂšre de l’Energie du Burkina Faso en 2016 dans le but de crĂ©er un cadre harmonisĂ© d’échanges qui regroupe, sur une mĂȘme plateforme, les acteurs nationaux, africains et internationaux, issus des secteurs public et privĂ© du domaine de l’énergie et des domaines connexes.

Les objectifs de la SEERA sont de traduire la vision du Gouvernement du Burkina Faso en matiĂšre d’énergie, d’offrir des opportunitĂ©s d’affaires aux diffĂ©rents acteurs, d’attirer des investisseurs et de soutenir le dĂ©veloppement durable du secteur de l’énergie. AprĂšs la tenue des Ă©ditions 2016, 2017 et 2019, la SEERA 2020 se dĂ©roulera du 02 au 04 avril 2020 Ă  Ouagadougou sous le thĂšme « IntĂ©gration rĂ©gionale pour une transition Ă©nergĂ©tique rĂ©ussie ».

[1] Vision prospective pour le secteur de l’énergie juillet 2018

[2] Revue sur l’efficacitĂ© du dĂ©veloppement, Edition 2014, ENERGIE, Groupe de la Banque Africaine de DĂ©veloppement

Objectifs de la SEERA

L’objectif gĂ©nĂ©ral de la SEERA 2020 qui se tient pour sa 4Ăšme Ă©dition est de crĂ©er un cadre de rĂ©flexion et de promotion des nouvelles technologies. Ce cadre sera une tribune pour :

  • Faire un Ă©tat des lieux des politiques du secteur de l’énergie au niveau national et sous rĂ©gional ;
  • Faire une analyse approfondie des politiques ;
  • DĂ©gager des perspectives ;
  • DĂ©velopper des opportunitĂ©s d’affaires et de projets innovants en lien avec les Ă©nergies renouvelables et l’efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique.

Public cible

  • Les ministres en charge de l’Energie de la sous-rĂ©gion ;
  • Les reprĂ©sentants des sociĂ©tĂ©s publiques de production et de distribution d’électricité ;
  • Les rĂ©gulateurs ;
  • Les institutions financiĂšres (banque mondiale, FMI, Fond de dĂ©veloppement)
  • Les reprĂ©sentants des institutions partenaires au dĂ©veloppement ;
  • Les reprĂ©sentants des CollectivitĂ©s territoriales ;
  • Les ONGs et associations ;
  • Les professionnels intervenant dans le domaine de l’énergie (experts, bureaux d’études, entreprises, marketeurs, importateurs et distributeurs de matĂ©riels, producteurs indĂ©pendants d’énergie
) ;
  • Les centres, Ă©coles et institutions de formation ainsi que les instituts de recherche.

Bienvenue

Connectez-vous Ă  votre compte ci-dessous

Créer un nouveau compte!

Remplissez les formulaires ci-dessous pour vous inscrire

Récupérez votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.

Ajouter nouvelle Playlist