TDR SEERA 2017

TERMES DE REFERENCE de l’EDITION 2017 DE LA SEMAINE DES ENERGIES ET ENERGIES RENOUVELABLES D’AFRIQUE (SEERA


Janvier  2017

 

I- Contexte et Justification

La maîtrise de l’Energie est une question fondamentale pour de nombreux Etats qui font face à une crise énergétique récurrente depuis plusieurs décennies. Les réflexions menées en vue de trouver des solutions durables à la problématique de la demande en énergie ont démontré que les investissements en capacité de production doivent nécessairement être accompagnés d’une politique de consommation rationnelle de l’énergie dans tous les secteurs d’activités socioéconomiques (ménages, administration, PME/PMI, Industries, transport etc.).

En ce qui concerne le Burkina Faso, on note que la biomasse constitue la principale source d’énergie (plus de 80% de l’énergie primaire totale consommée).

Les traits caractéristiques du secteur de l’énergie électrique peuvent être synthétisés comme suit :

-         325 MW installés en 2015 avec un déficit prévu de 426 MW en 2020 selon les prévisions de la demande de la SONABEL ;

-         Un coût du kWh parmi les plus élevés en Afrique (entre 130 et 150 FCFA/kWh) ;

-         Une forte dépendance de la production d’énergie électrique  vis-à-vis des combustibles fossiles importés ;

-         Un faible et inéquitable accès aux énergies modernes (taux d’électrification de 19% en 2015) ;

-         Une faible valorisation des ressources énergétiques endogènes (seulement 6,4% d’hydroélectricité et 1% pour le solaire) et pourtant le pays regorge d’un énorme potentiel (avec un fort taux d’ensoleillement de 5,5 kWh/m/j et plusieurs sites identifiés pour l’hydroélectricité…) ;

Pour le secteur des hydrocarbures, on note une absence de ressources fossiles et une faible capacité de stockage de 63 000 m3 alors que le besoin actuel est estimé à plus de 300 000 m3).

On note enfin dans le domaine de l’efficacité énergétique que peu de mesures sont mises en œuvre. On relève 14% de pertes techniques et non techniques (énergie électrique), peu d’utilisation de foyers améliorés, de chauffe-eau solaires, de cuiseurs solaires, de lampes économiques, de matériaux de construction adaptés, d’appareils à haute efficacité énergétique, etc.

C’est conscient de ces réalités que l’Etat burkinabè a pris la ferme résolution de donner une nouvelle orientation à la politique énergétique du pays. Cette nouvelle politique vise à « rendre l’énergie accessible et disponible » à travers :

-         le mix énergétique grâce à l'augmentation de la part des énergies renouvelables dans la production ;

-         la promotion de l'efficacité énergétique ;

-         le renforcement du parc de production  d’énergies conventionnelles.

Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre de son Plan National de Développement Economique et Social (PNDES 2016-2020), le Burkina Faso fait donc du secteur de l’énergie un des piliers de son développement économique et social. La réalisation de nombreux projets inscrits dans ce référentiel permettra entre autres, à terme : (i) de porter la production totale installée à 1000 MW, (ii) de porter le taux de couverture électrique national à 80%, (iii) de baisser le coût du kWh, (iv) d’avoir une disponibilité permanente en quantité et en qualité des hydrocarbures sur toute l’étendue du territoire…

Il faut souligner que ces problématiques liées au secteur de l’énergie se retrouvent également dans la plupart de nos pays africains.

 Ainsi, le Ministère de l’Energie, des Mines et des Carrières du Burkina Faso a institué depuis 2016 une Semaine des Energies et Energies Renouvelables d’Afrique (SEERA) dans le but de fédérer toutes les initiatives de promotion de l’énergie.  Cette manifestation constitue une plateforme et un moyen efficace de partage de connaissances et d’informations utiles à la promotion des différentes sources d’énergies avec un accent particulier sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

Les présents termes de référence définissent les modalités d’organisation de la manifestation.

II- Objectif général

L’objectif général est de faire la promotion de toutes les sources d’énergies avec un accent particulier sur les énergies  renouvelables et l’efficacité énergétique.

III- Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques sont les suivants :

  • Organiser des conférences sur des thèmes en relation avec les énergies conventionnelles et renouvelables ;
  • Organiser des conférences sur des thèmes en relation avec l’efficacité énergétique ;
  • Sensibiliser  les acteurs et les consommateurs sur les bonnes pratiques d’économies d’énergies ;
  • Offrir un cadre d’exposition et de promotion d’équipements à haut rendement énergétique ;
  • Offrir un cadre d’exposition et de promotion d’équipements d’énergies renouvelables et de technologies innovantes.
  • Promouvoir les filières de formation et de recherche dans le domaine de l’énergie (énergies conventionnelles, énergies renouvelables et efficacité énergétique).

IV- Public cible

La SEERA est ouverte aux administrations publiques , aux entreprises, aux gestionnaires des centres de santé, aux hôteliers, aux architectes, aux Instituts ou Ecoles de formation et centres de recherches, aux producteurs, importateurs et distributeurs d’équipements d’énergies, aux promoteurs des hydrocarbures, aux associations de consommateurs, aux professionnels de l’énergie, au secteur privé, tout autre acteur œuvrant dans le domaine de l’énergie et au grand public.

V- Assistance

Un consultant individuel ayant de l’expérience en matière de promotion de l’énergie, de l’efficacité énergétique et dans l’organisation d’événements d’envergure internationale pourrait être recruté pour appuyer le comité national d’organisation.

VI- Activités de la SEERA

La manifestation comportera essentiellement deux volets :

-      1er volet : Conférences, communications, tables rondes et ateliers d’information, de sensibilisation et de formation sur l’énergie;

  • 2ème volet : Exposition d’équipements énergétiques (énergies renouvelables, énergies conventionnelles, économies d’énergie et technologies innovantes).

Au titre des conférences, communications, tables rondes et ateliers : Des thèmes d’intérêt en rapport avec la production d’énergie (renouvelables, conventionnelles) et l’Efficacité énergétique seront définis et des communicateurs identifiés en vue de l’animation de ces conférences. Les thèmes pourraient être orientés autour des axes suivants :

ü L’efficacité énergétique

ü Les énergies renouvelables

ü Les énergies conventionnelles

Il est prévu pour l’animation des thèmes, de faire appel à des experts nationaux et internationaux.

-      Au titre de l’exposition : Des expositions d’équipements énergétiques (énergies renouvelables, énergies conventionnelles, économies d’énergie et technologies innovantes) se tiendront en marge des conférences. Il s’agit de permettre aux fabricants et fournisseurs d’équipements innovants, orientés principalement vers les énergies renouvelables et les économies d’énergie, de montrer et de faire la promotion de leurs équipements. Ce sera aussi l’occasion pour le grand public de découvrir certaines technologies et de prendre conscience de la nécessité de s’orienter vers les équipements performants.

  

En vue de donner de la visibilité à la manifestation et de susciter une grande participation des acteurs, des actions de communication  seront entreprises.

Il s’agira notamment de  supports de communication, de conférences de presse, de bande d’annonce télévisuelle, de  passage au journal télévisé, des spots audio-visuels et de  la couverture médiatique des cérémonies d’ouverture et de clôture.

VII-Participation à la SEERA 2017

Au titre des experts, la manifestation est ouverte aux spécialistes nationaux et internationaux des questions énergétiques. Ces derniers participent à l’animation des thèmes de la présente édition.

Au titre des Sponsors, des requêtes de financement seront adressées aux partenaires opérant dans le domaine de l’énergie.

Au titre des exposants, les exposants sont ceux qui opèrent dans le domaine des énergies sous toutes ses formes et la maîtrise de l’énergie.

L’ensemble des activités de la manifestation est ouvert au grand public.

                     

VIII- Date et lieux:

La SEERA se tiendra dans la semaine du 01 au 07 mai 2017. Les lieux proposés sont la salle de conférences de Ouaga 2000 et le Salon International de l’artisanat de Ouagadougou.

IX- Chronogramme indicatif prévisionnel

Horaires

1er jour

2ème jour

3ème jour

4ème jour

5ème jour

Matinée

Cérémonie d’ouverture de la  SEERA

Conférences/ Exposition

Conférences/ Exposition

Conférences/ Exposition

Synthèse des travaux

  Conférences/ Exposition

Conférences/ Exposition

Conférences/ Exposition

Conférences/ Exposition

Cérémonie de clôture

Après midi

Conférences/ Exposition

Conférences / Exposition

Conférences/ Exposition

Conférences/ Exposition

Expositions

 

X- Financement

Le financement des activités du Comité National d’Organisation de la SEERA 2017, est assuré par le budget de la SEERA.

Last modified on 23 Avr 2017