SEERA : Dr Zerbo encourage les Africains à adopter une politique énergétique sous-régionale

SEERA : Dr Zerbo encourage les Africains à adopter une politique énergétique sous-régionale

 

Le Secrétaire exécutif de l'Organisation du Traité sur l'Interdiction Complète des Essais nucléaires (OTICE), Lassina ZERBO, a encouragé jeudi les pays africains à mettre en place une politique énergétique sous-régionale afin de relever les défis énergétiques de l'heure, à l'image des pays tels que la Chine.

 

"Sans énergie, il n'y a pas de développement, (...) j'encourage les jeunes à se former dans ce secteur qui est porteur", a lancé aux étudiants de l'Université de Ouagadougou, M. Zerbo, auteur d'une communication sur le secteur de l'énergie au Burkina Faso, à l'occasion de la deuxième édition de la Semaine des Energies et Energies Renouvelables d'Afrique (SEERA).

Se prononçant sur le nucléaire, M. Zerbo a indiqué que cette source d'énergie suscite de la "peur et de la convoitise". Pour cela, il faut un dispositif légal et de sécurité.

 

"Le nucléaire ne peut pas être fait sans sécurité. C'est un moyen sûr pour peu qu'il soit sécurisé", a-t-il dit, ajoutant que le Burkina Faso (son pays natal) "ne doit pas aller seul au nucléaire", et qu'il faudrait le faire "dans un cadre légal sous-régional".

 

Le Secrétaire exécutif de l'OTICE a regretté que plus d'un milliard de personnes manquent d'électricité et dont la moitié vit en Afrique, alors qu'un triplement de la demande d'énergie en 2030 est envisagé.

 

"Je demeure convaincu que les énergies renouvelables sont incontournables", a-t-il dit, notant comme exemple la Chine où l'énergie solaire est en pleine expansion.

 

Dramane Traoré